Err

Comment faire mes conserves à la maison ?

Comment faire mes conserves à la maison ? Retrouvez tous nos articles sur le site de l'Armoire à Conserves, la petite conserverie des grands gourmets ! 

Comment faire mes conserves de légumes à la maison ?

Comment faire mes conserves de légumes à la maison ?
Comment faire mes conserves de légumes à la maison ?

Avec le confinement, beaucoup de personnes se sont mises (ou remises) à cuisiner à la maison, à vraiment prendre le temps de mieux manger.

Et avec ce phénomène, faire ses propres conserves comme le faisaient nos arrières grand-mères, nos mamies ou nos mamans, est redevenu une activité attrayante. Mais alors, par quoi commencer ?

L’Armoire à Conserves va donc vous donner quelques bases pour réussir vos propres conserves de légumes.


Les bases d’une bonne conserve de légumes

D'abord, il faut choisir de jolis légumes, sans maladie ni défaut apparent car pour faire de bonnes conserves, il faut de bons produits ! Lavez bien vos légumes afin d’enlever les résidus de terre et les micro-organismes présents sur la peau. Pas besoin de produits, l'eau claire est généralement suffisante.



Il faut toujours faire une première cuisson afin de débarrasser vos légumes d’éventuels virus et bactéries. Moins vous avez de germes dans vos préparations, plus votre stérilisation sera fiable et sans danger !


Conserves de légumes au naturel ou légumes cuisinés ?

Si vous cuisinez un légume « au naturel », c'est-à-dire dans de l’eau salée, blanchissez-le auparavant pendant 5 bonnes minutes dans de l’eau bouillante. Vous obtiendrez ainsi un bon effet bactéricide.

Si vous préparez vos légumes cuisinés, comme notre piperade par exemple, laissez mijoter votre préparation un peu moins longtemps que si vous la serviez directement sur votre table.

La mise en bocaux

Quand vos légumes (au naturel ou cuisinés) sont prêts et que vous êtes satisfait, sortez vos bocaux. Attention, ceux-ci doivent être adaptés au procédé de stérilisation !

N’utilisez pas les pots industriels à vis avec une capsule en fer car ils doivent être fermés avec une machine spécifique. Et surtout, les capsules ne peuvent pas être réutilisées plusieurs fois car elles ont un joint qui permet la stérilité et qui se dégrade au fil du temps.

Lavez toujours vos pots puis remplissez les en évitant de salir les bords car ceci peut être une source de mauvaise stérilité.
Laissez environ 1 cm de libre sur le dessus pour permettre au vide de se faire lors de la stérilisation.

La stérilisation des conserves

Positionnez délicatement vos bocaux dans votre stérilisateur domestique en protégeant chaque bocal d’un linge ou d’un chiffon pour éviter la casse lors de la cuisson. Rien de plus désagréable que d’avoir autant travaillé pour ne récupérer que des débris de verres au final !

Remplissez votre stérilisateur d’eau, 5 cm au dessus du dernier bocal. Mettez votre stérilisateur sur le feu en positionnant le thermomètre à la place prévue à cet effet.

Et maintenant, il faut faire attention ! La stérilité s’obtient par le bon mariage du couple Temps et Température.
Je m’explique : Plus vous chauffez à haute température, plus court sera le temps passé sur le feu.

A l’Armoire à Conserves, nos cuissons se font entre 110°c et 120°c, nous chauffons donc moins longtemps.

Dans un stérilisateur domestique, on ne peut chauffer qu’à 100°c, température d’ébullition de l’eau. Vous devez donc laisser la chaleur faire son travail plus longtemps. Certes, vos légumes seront moins goûteux, moins fermes, mais vous ne risquerez pas d’intoxiquer vos invités à la dégustation !

Pour les légumes, il faut compter minimum 1 heure d’ébullition. Plus les légumes sont épais, plus il faut rallonger le temps de stérilisation. Ainsi, pour nos conserves de petits pois carottes, nous ne travaillons pas de les deux légumes de la même manière… Une fois la cuisson terminée, on laisse tout refroidir 24 heures dans le stérilisateur.

Et ensuite ?

Reste alors le plaisir de découvrir son travail, de coller de belles étiquettes sur vos bocaux et de les ranger dans votre placard ou à la cave. La conserve permet de cuisiner quand on a le temps et de se reposer quand le rythme des journées s’accélère. Alors prenez votre temps, faites du bon, faites du beau et soyez fiers de votre travail !

N'hésitez pas à poser vos questions sur les conserves et à partager des photos de vos jolis bocaux !  


Rédigé le  13 août 2020 17:54 dans Comment faire mes conserves à la maison ?  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Comment conserver les Champignons ?


Avec un millions d'hectares, la forêt des Landes est bien la plus grande forêt d'Europe et nous offre en automne une large palette de champignons : cépes, girolles, chanterelles, pieds de moutons, trompettes de la mort, pleurottes et Morilles.

Une fois cette incroyable cueillette effectuée, vous vous demandez comment les conserver ?

Il existe de multiples façons de les conserver, laissez nous vous éclairer à ce sujet.

AU REFRIGERATEUR

Vous pouvez les conserver deux jours environ mais attention à ne pas les mettre dans un sac plastique ou ils s'abimeront beaucoup plus vite. Vous pouvez les conserver dans un sac en papier ou dans une boite hermétique.

AU CONGELATEUR

La congélation des champignons est facile à réaliser. Nettoyez-les pour enlever toutes les impuretéset la terre comme si vous alliez les consommer frais.
Il est conseillé de les blanchir avant la congélation. Pour cela, plongez les frais entiers ou découpés dans une casserole d'eau bouillante légérement salée pendant une ou deux minutes. Avec une écumoire, égouttez les immédiatement. Plongez les dans un récipient d'eau froide pour stopper leur cuisson puis étalez les sur du papier absorbant ou un torchon propre afin de les laisser sécher.

Pour des champignons assez fragiles comme les trompettes de la mort ou les pleurotes, l'étape du blanchissement n'est pas indispensable. Vous pouvez tout à fait les faire sauter à la poêle quelques minutes pour les faire dégorger de leur eau. Séchez les ensuite.

Vous pouvez également faire une premiére cuisson en les faisant frire à l'huile comme pour les cépes ou les chanterelles.

Bien sûr, vous remarquerez que la congélation augment la fragilité du produit que lors de la décongélation vous aurez un rejet d'eau assez important ce qui altére un tant soi peu le goût. Il sera donc préférable de les cuisiner en sauce, velouté...

EN SAUMUR / AU SEL

Les champignons avec cette méthode restent trés beaux mais ils n'ont plus de goût et sont trés caoutchouteux.

EN STERILISATION

Vous pouvez aussi conserver des champignons frais, épluchés en bocaux, grâce à la stérilisation. Aprés avoir nettoyé et découpé vos champignons selon vos besoins, faites les blanchir 4 minutes dans de l'eau bouillante salée.  Puis égouttez les et plongez les dans un saladier d'eau froide pour stopper la cuisson. Rangez les soigneusement dans des bocaux ébouillantés et séchés, jusqu'au trait de remplissage. Vous pouvez les tasser en vous aidant d'une cueillére à soupe. Versez de l'eau saléeà 10g par litre, toujours jusqu'au trait de remplissage. Fermez enfin les bocaux avec la capsuleou le joint puis stérilisez pendant 2 heures à 100°. Laissez les pots dans le stérilisateur jusqu'à ce qu'ils soient complétement refroidis.

Comme pour la congélation, vous pouvez trés bien faire frire vos cépes à l'huile (tournesol) avant de les stériliser.

AU VINAIGRE

Plongez les champignons dans l'eau bouillante (entiers s'ils sont de petits taille, sinon en morceaux de même dimension), durant 10 min.

Egouttez le tout puis, disposez les dans les bocaux. Complétez alors avec le vinaigre choisi (alcool, vin rouge, cidre...).

Patientez pendant 2 à 3 semaines avant de déguster vos champignons tout au long de l'année.
Vous pouvez trés bien avec cette méthode les faire stériliser également.

CONFIRE LES CHAMPIGNONS

Si vous souhaitez conserver vos champignons jusqu'à un an vous pouvez aussi opter pour les champignons confits. Aprés les avoir nettoyé et taillés en morceaux réguliers, faites les dorer dans une poêle garnie de graisse d'oie ou de canard jusqu'à ce qu'ils soient croustillants. Rangez les alors dans un bocal en les immergeant bien de gras. Laissez le refroidir, bien stocker le tout au réfrigérateur.

FAIRE SECHER LES CHAMPIGNONS

Le séchage est la méthode la plus longue car elle nécessite plusieurs. Elle est idéale pour les petits champignons comme les chanterelles, les mousserons, les trompettes de la mort... Si vous avez des champignons plus gros comme des cépes ou des bolets, vous devrez les émincer pour accélérer la déshydratation.
Nettoyez vos champignons et placez les ensuite sur une plaque de cuisson puis enfournez à 60°C en laissant la porte du four entrouverte. Les champignons sont prêt lorsqu'ils sont craquants.
Vous pouvez aussi les faire sécher sur une clayette ou une moustiquaire, ou encore en guirlande dans une piéce séche et ventilée ou directement au soleil à condition de les rentrer la nuit pour ne pas qu'ils prennent l'humidité des nuits ou de la rosée du matin.
Lorsque vos champignons sont bien secs, vous pouvez en mixer une partie pour les réduire en poudre afin d'aromatiser vos sauces. Conservez les dans un bocal hermétique. Vous n'aurez plus qu'à réhydrater vos champignons 10 à 15 minutes dans de l'eau tiéde.

Nous espérons que cet article vous a été utile et que la cueillette sera d'autant plus agréable maintenant que vous savez comment les conserver.

Et pour ceux qui n'ont pas l'oeil chanceux, vous pouvez retrouver tout notre gamme de conserves de champignon ici.


Rédigé le  13 août 2020 17:54 dans Comment faire mes conserves à la maison ?  -  Lien permanent
0 Commentaires