Err

Notre conserverie artisanale de poisson

Il n’y a pas de Landes sans eau…

L’Océan Atlantique a toujours constitué pour les Landais mais aussi pour leurs voisins Basques (qu’ils soient Français ou Espagnols), une ressource importante : le bar (ou loup), la dorade, la sole, le maigre que l’on pêchait en bord de mer à l’aide de barques plates appelées pinasses, le chipiron, le maquereau, le thon blanc ou le merlu que l’on traquait au grée des migrations au bord du Golfe de Capbreton, et même la morue ou la baleine que l’on allait chercher encore plus loin sur les bancs de Terre Neuve ou du Groënland.¨

L’Adour apportait aussi son lot de trésors : la pibale en hiver, le saumon, la lamproie, l’alose au printemps et l’anguille en été les soirs d’orage…

Pourtant, depuis 30 ans, les conserveries artisanales de poisson ne cessent de décliner, jusqu'à n’en plus compter aucune sur la côte Basque et Landes au début des années 2000.    

C’est ce besoin de renouer avec cette tradition qui nous a poussé à intégrer nos conserves de poisson dans l’Armoire à Conserves. Mais vous voulions vraiment que vous ayez des conserves de qualité…

Chipirons en conserve

Nous sélectionnons donc nos produits de la mer exclusivement auprès des criées du Sud-ouest. Saint-Jean-de-Luz, la criée principale du pays Basque, pour le thon et le chipiron, Capbreton (la plus proche de Castets et la seule criée Landaise) ou nous choisissons nos espèces secondaires en quantité (poissons de roche, lotte…), Arcachon pour dépanner et parfois, les Sables d’Olonne.  


A Castets, dans notre conserverie artisanale, nous ne travaillons qu’à partir de poissons frais et entiers, que nous découpons dans notre atelier de fabrication en apportant un soin particulier à la fraicheur du produit.